http://artsandscience.usask.ca/ http://www.usask.ca/ home
French



ABOUT FRENCH

WHY STUDY FRENCH?

French is spoken in 57 countries, and on all five continents. It is the first language of some 136 million people and the second language of 61 million. French is one of the official languages of the United Nations, the European Union, UNESCO, NATO, the Red Cross, the Olympic Games … and the unofficial language of love. It’s no wonder another 90 million people are learning French now. And the door to French is already open to English speakers: almost 50% of English vocabulary shares French roots. Think of all the French words we borrow every day: premiere, chic, cuisine, debut, elite, entrepreneur, and fiancé.


In the intellectual realm, consider Molière’s contribution to theatre, or Rousseau and Voltaire’s contributions to philosophy. Victor Hugo’s Hunchback of Notre-Dame, and Les Misérables are known throughout the world. No study of international poetry is complete without considering Baudelaire, nor can one circumvent Sartre when speaking of existentialism, and Simone de Beauvoir and Hélène Cixous when speaking of feminism. To understand Canada is to have read Anne Hébert, Michel Tremblay, Gabrielle Roy and Réjean Ducharme, just as to understand Africa is to have read Léopold Sendar Senghor, Kateb Yacine and Assia Djebar. Today, modern literary criticism is dominated by French theorists, including Michel Foucault and Jacques Derrida.


Famous francophile Oscar Wilde once said: “Donnez-moi le superflu, je me passerai de l’essentiel” (“Give me the luxuries and I can dispense with the necessities”), which could be seen to sum up a certain lifestyle that epitomizes France and to a certain degree the francophone world. France is the biggest global exporter in domains where taste and style are de rigueur: it is at the heart of the world’s wine, fashion and perfume industries, and the culinary arts. Paris stands out for its haute couture fashion houses and peerless designers such as Yves Saint Laurent, Pierre Cardin, Sonia Rykiel, and Karl Lagerfeld. Add to this the infectious allure of French day-to-day culture characterized by an unrivalled sense of savoir vivre and a buzzing street life centered around the oft imitated café. Complete the picture with world-renowned museums (the Louvre, Picasso Museum, Musée d’Orsay, etc.), monuments and venues (think of the Eiffel Tower, Notre Dame, Versailles, or the Moulin Rouge). Beyond Paris, the châteaux of the Loire Valley, the Mont Saint-Michel, skiing in the Alps, the ever-sunny Côte d’Azur, the Cannes Film Festival, Tahiti, Martinique, and casinos in francophone Monaco, have made France the #1 tourist destination worldwide.


And Montréal! Montréal is Canada’s most cosmopolitan city: urban, stylish, walkable, laid back, cultured, alive. With its laissez-faire attitude, the nightlife in Montréal is unparalleled. Delve into the rich francophone theatre and terrasse scene on St. Denis, experience the great linguistic divide and be seen in the trendy bars on St. Laurent, or don your highest heels and most expensive cologne and see what happens on Crescent. Breakfast is served all day, and world-class bagels, smoked meat and poutine are on offer 24/7. Take a walk through picturesque Vieux Montréal, or enjoy the view from atop Mont Royal. On a rainy day, you might consider the city’s numerous museums, galleries and boutiques. Montréal also hosts many international festivals (Juste pour rire / Just for Laughs, le Festival de jazz, les Francofolies and Nuits d’Afrique).



Québec City is host to the world’s most famous winter carnival. It is also the most romantic city in Canada with its Château Frontenac presiding over the spectacular St. Lawrence River. Ah but the Belle Province has no shortage of romance. Think of visiting a cabane à sucre (sugar shack) in the early spring, or taking a road trip through Charlevoix or the Eastern Townships in the summer, or whale-watching in the Saguenay near Tadoussac in autumn, when the leaves put on one of the most spectacular colour displays anywhere.



Then there is the Francophonie at large, which represents a refreshing counterexample to the Anglo-Saxon way of thinking, governing, and doing business. The French language links a vast communication network between Brussels (the European capital), Montréal, Marseille, Casablanca, Geneva, Kinshasa and many other places. Indeed, the French language is far from being only about culture and pleasure. For example, France is the world's fifth-largest industrial nation, and a global heavyweight in aviation (Airbus), high speed trains (TGV or Eurostar), automotives (Renault, Peugeot, Michelin), the media (Vivendi and others), high tech (SAGEM), medicine, nuclear power (AREVA), the energy sector (EDF, Suez, Total), and in the production of a highly diverse range of agricultural goods. Québec is home to Bombardier, the fourth-largest aircraft company in the world, and to Hydro-Québec, the world’s largest producer of hydro-electric power. Montréal houses the national headquarters of many companies such as Air Canada and the Bank of Montreal. In the international realm of business, Belgium, Switzerland, and other francophone regions are similarly high achievers. There are countless employment opportunities in journalism and communications, business and commerce, travel and tourism, diplomacy, and education for people who can communicate within this global network.



Closer to home, since French is one of Canada’s official languages, bilingualism is of immense importance for understanding our country. For this reason, most positions in the Canadian Federal Civil Service are designated bilingual. No matter what your future career ambitions may be, knowledge of French is an invaluable asset. Long after the initials “BA” have come to represent the individual courses that comprised your undergraduate degree, you are likely to want to list and specify your French classes on any resume.


POURQUOI ÉTUDIER LE FRANÇAIS ?

Le français est parlé dans 57 pays et sur les 5 continents. C’est la langue maternelle de 136 millions de personnes et la seconde langue de 61 millions d’habitants. Le français est l’une des langues officielles des Nations Unis, de l’Union Européenne, de l’OTAN, de la Croix-Rouge, des Jeux Olympiques… et la langue universelle de l’amour. Il n’est donc pas étonnant que 90 autres millions de personnes aient choisi de l’apprendre. Et la porte vers cette langue est déjà ouverte pour les anglophones : près de 50% du vocabulaire anglais possède des racines communes avec le français. Pensez à tous les mots qui sont empruntés chaque jour, comme : première, chic, cuisine, début, élite, entrepreneur et fiancé.

Sur le plan intellectuel, l’importance du théâtre de Molière dans le répertoire mondial est indéniable, tout comme les contributions de Rousseau et de Voltaire dans les domaines de la politique et de la philosophie. Notre-Dame de Paris et Les Misérables de Victor Hugo sont connus dans le monde entier, alors que le nom de Baudelaire figure dans toute étude consacrée à la poésie. De même, l’œuvre de Sartre vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on évoque l’existentialisme, comme celles de Simone de Beauvoir et d’Hélène Cixous, quand il est question du féminisme. Comprendre le Canada, c’est aussi lire Anne Hébert, Michel Tremblay et Réjean Ducharme. De même, pour comprendre l’Afrique, il faut connaître les œuvres de Léopold Sendar Senghor, de Kateb Yacine et d’Assia Djebar. Quant à la théorie littéraire, elle est dominée par le travail des philosophes français, comme Michel Foucault et Jacques Derrida.

Le grand francophile Oscar Wilde disait : “Donnez-moi le superflu, je me passerai de l’essentiel ». Cette phrase peut résumer un certain style de vie propre à la France, et, jusqu’à un certain point, au monde francophone dans sa globalité. La France est le plus grand exportateur mondial dans les secteurs où le bon goût et le style sont de rigueur : elle est au cœur des industries internationales du vin, de la mode, des parfums et des arts culinaires. Paris est la capitale mondiale de la haute couture et pour cela, les grands couturiers, comme Yves Saint Laurent, Pierre Cardin, Sonia Rykiel et Karl Lagerfeld, ont choisi de s’y installer. Sans oublier le charme contagieux de l’univers quotidien français caractérisé par un véritable art du savoir-vivre et par l’allure bourdonnante de ses rues centrées autour de ses inimitables cafés. A cela s’ajoutent des musées mondialement connus (le Louvre, le musée Picasso, le musée d’Orsay, etc.) et des lieux prestigieux (la Tour Eiffel, Notre-Dame, Versailles ou le Moulin rouge). Au-delà de Paris, les châteaux de la Vallée de la Loire, le Mont Saint-Michel, les Alpes et ses stations de ski, le beau soleil de la Côte d’Azur, les îles polynésiennes et antillaises françaises, ou encore les luxueux casinos du Monaco francophone, ont contribué à faire de la France la destination numéro 1 du tourisme mondial.

Et Montréal ! Montréal est la ville la plus cosmopolite du Canada : urbaine, chic, vivante, marquée par une culture omni-présente, et offrant une vie nocturne inégalable. Plongez ainsi dans la richesse du monde francophone et découvrez les théâtres et les terrasses de St Denis. Faites l’expérience de la simultraduction en stéréo, et faites-vous voir dans les bars branchés de St Laurent ; mettez vos plus hauts talons ou votre plus chère eau de toilette et voyez ce qui se passe (découvrez la suite) sur Crescent. A Montréal, le petit déjeuner est servi toute la journée, tout comme les fameux « bagels de Montréal », la viande fumée et la poutine. Vous pouvez aussi faire une promenade dans le pittoresque Vieux Montréal ou admirer la vue de la ville depuis le Mont Royal. S’il pleut, admirez les nombreux musées, galeries d’art et boutiques. Et n’oubliez pas que cette ville accueille également plusieurs festivals internationaux (Juste pour rire / Just for Laughs, le Festival de jazz, les Francofolies et Nuits d’Afrique)



La ville de Québec, qui organise le plus grand carnaval d’hiver, est l’un des endroits les plus romantiques du Canada avec son château qui domine le majestueux St Laurent. Ah, mais la « belle Province » ne manque pas de charme ! Visitez les cabanes à sucre au début du printemps, ou faites un voyage vers Charlevoix ou vers les Cantons de l’Est en été. A l’automne, allez voir les baleines dans le Saguenay, près de Tadoussac, pendant l’été indien qui offre un incroyable spectacle de couleurs.


Et enfin, il y a l’ensemble du monde francophone, qui représente un contre-modèle stimulant au monde anglo-saxon, et nous apprend à penser différemment, à gouverner ou à faire des affaires autrement. Le français est l’élément fédérateur au sein d’un vaste réseau de communication entre Bruxelles (la capitale européenne), Montréal, Marseille, Casablanca, Genève et Kinshasa. En effet, la langue française est loin d’être uniquement liée à la culture et au plaisir. À titre d’exemple, la France est la 5e puissance industrielle mondiale et un géant dans certains domaines comme l’aviation (Airbus), les trains à grande vitesse (TGV et Eurostar), l’automobile (Renault, Peugeot, Michelin), les médias (Vivendi), la haute technologie (SAGEM), la médecine, le nucléaire (AREVA), les secteurs de l’énergie (EDF, Suez, Total), et les produits agricoles.

Le siège social de Bombardier, la 4e plus grande compagnie d’aviation mondiale, est au Québec, comme celui d’Hydro-Québec, le plus grand producteur d’énergie hydraulique au monde. Plusieurs autres compagnies ont également choisi d’installer leur siège social à Montréal, comme Air Canada et la Banque de Montréal. La Belgique, la Suisse et de nombreux autres pays francophones ont un palmarès économique tout aussi important ; il y a donc des possibilités de travail infinies dans le journalisme, la communication, les affaires, le commerce, le tourisme, la diplomatie et l’éducation pour les gens qui peuvent communiquer en français au sein d’un tel réseau mondial.



Plus près de chez nous, puisque le français est l’une des deux langues officielles, de très nombreux emplois, comme ceux offerts par le gouvernement fédéral, sont bilingues. Quelques soit votre choix de profession, la connaissance du français sera toujours un très grand atout. Dans quelques années, sur votre CV, lorsque les initiales « BA » auront remplacé la totalité de vos cours sous-gradués, vous pourrez certainement mentionner vos cours de français!